JEAN-MARIE FIEVET

Député des Deux-Sèvres

A

1 an d’action, pour vous !


C’était le 18 juin 2017… Ce jour-là, vous m’avez accordé votre confiance à près de 60% des suffrages exprimés. Dès ce jour, j’ai dédié mon quotidien à la fabrique de la loi, tout comme à vos doléances. Aussi bien en circonscription qu’à l’Assemblée nationale.

Issu de la société civile, lieutenant de sapeur-pompier au SDIS des Deux-Sèvres depuis 1992, je suis depuis longtemps au service de mes concitoyens. Nous nous sommes peut-être rencontrés dans des moments difficiles et d’autres plus joyeux. Mais cet engagement pour vous n’a rien d’anodin. De ma profession à mes engagements associatifs, c’est le contact avec chacun de vous, l’échange, l’apprentissage et le partage qui m’ont conduit à lancer en 2016 le comité local du nord Deux-Sèvres En Marche. Accompagné par des militants pleins de volonté, aux profils et aux horizons divers à l’image de notre territoire, nous avons tous porté le projet de transformation du pays derrière Emmanuel Macron.

Élu pour cinq ans, j’ai décidé d’intégrer la Commission de la Défense Nationale et des forces armées qui, de par ses prérogatives, touche les citoyens dans leur quotidien et d’une manière très concrète : nous avons ainsi voté la loi de programmation militaire 2019-2025. Ambitieuse, et à la hauteur des enjeux actuels, nous l’avons élaborée pour nos militaires, pour nos armées avec la volonté profonde de garantir à nos concitoyens leur sécurité aujourd’hui et demain.
C’est pourquoi, afin de combattre l’insécurité du quotidien, le budget du ministère de l’Intérieur a été augmenté de 500 millions d’euros afin de moderniser les équipements, d’améliorer les conditions de travail des agents et de créer 2 000 postes supplémentaires de policiers et de gendarmes en plus des 10 000 prévus durant le quinquennat.

Mon rôle de député est aussi de contrôler l’action du Gouvernement. Ce contrôle passe par des débats au sein de la commission, des déclarations et des questions orales ou écrites. J’ai déjà eu l’occasion à plusieurs reprises d’interpeller le Gouvernement sur des questions d’ordre national comme sur des dossiers locaux de notre circonscription. De même que je rencontre régulièrement les membres du gouvernement afin d’échanger sur les problématiques locales et défendre le territoire deux-sévrien.

En Deux-Sèvres, j’ai été à votre contact lors d’évènements, de commémorations, de visites d’entreprises ou des rendez-vous avec les citoyens dans ma permanence qui est ouverte à toutes et tous. J’ai aussi rencontré la totalité des Maires de la circonscription. C’est riche de tous ces échanges que je construis mon action et mes positions politiques. Ces rendez-vous permanents sont la base de notre relation et c’est avec détermination que je continuerais à aller à votre rencontre.

En votant pour la majorité présidentielle, vous avez aussi fait le choix d’une féminisation, et d’un renouvellement inédit. Parmi les 312 députés du groupe La République En Marche, 47% sont des femmes et 93% exercent ce mandat pour la première fois.

Cette première année d’action fut dense et ambitieuse. Et nous ne comptons pas nous arrêter en si bon chemin. Notre lutte contre les inégalités et le chômage de masse, pour la relance de la croissance économique et pour la transition environnementale est menée avec le même dynamisme et esprit d’ouverture. C’est pour cela que notre méthode se fonde sur le dialogue, parce qu’il faut toujours écouter pour mieux se faire entendre, parce que nous voulons faire émerger les propositions qui sont issues de la réalité quotidienne. C’est la marque de fabrique de notre action depuis la création d’En Marche.

C’est sur la promesse d’amélioration du quotidien dans le territoire mais aussi au niveau national que vous avez fait votre choix, tout comme sur ma capacité à être à votre écoute. De nombreuses transformations restent à mettre en œuvre et nous comptons tenir nos engagements. Pour cela, il est important de rester mobilisés et déterminés dans notre travail. La clé du progrès réside dans la confiance et la solidarité. Dès lors, nous réussirons, pour vous, pour le territoire et pour le pays.

#Actualités

Ma question au gouvernement concernant la constitution d’une force européenne de sécurité civile.

Ma question au gouvernement concernant la constitution d’une force européenne de sécurité civile.
Ce mardi 10 juillet, j’ai posé une Question au Gouvernement dans l’Hémicycle, en m'adressant au Ministre de l’Intérieur, Gérard Collomb. Mon interrogation a porté sur la constitution d’une force européenne de sécurité civile. L’année dernière a été une des pires années en ce qui concerne les feux de forêt puisqu’en France, 20 000 hectares de végétation ont été détruits, et que …

Retour sur mon discours dans l’Hémicycle

Retour sur mon discours dans l’Hémicycle
J’ai eu l’honneur de prononcer mon premier discours dans l’hémicycle lors de la discussion générale relative à l’adoption du projet de loi autorisant l’adhésion au Protocole contre la fabrication et le trafic illicites des armes à feu, de leur pièces, éléments et munitions, additionnel à la Convention des Nations Unies contre la criminalité transnationale organisée. Cette Convention internationale a pour …

Le reste à charge zéro : une conquête sociale nécessaire !

Le reste à charge zéro : une conquête sociale nécessaire !
Pour les soins optiques, dentaires et auditifs, le reste à charge est bien trop élevé et représente une dépense importante pour beaucoup de nos concitoyens. C’est pourquoi nous faisons le choix d’une prise en charge complète pour un ensemble de soins dentaires, optiques et auditifs de qualité. Le reste à charge représentait 23% sur les prothèses dentaires, 22% sur l’offre …

La loi ELAN : le parti pris de la solidarité et de la protection.

La loi ELAN : le parti pris de la solidarité et de la protection.
Le samedi 9 juin, nous avons achevé à l’Assemblée nationale l’examen en première lecture du projet de loi pour l’évolution du logement, de l’aménagement et du numérique (ELAN). Ce texte est le fruit d’une importante concertation qui a duré plus de 7 mois et qui a réuni des parlementaires, des élus locaux, les professionnels du secteur et les citoyens. Il …
facebook twitter